BIENVENUE AU RESTO BISTRO LE ST-VINCENT
Avec son cachet de maison victorienne d’un autre siècle, le restaurant St-Vincent vous offre une ambiance chaleureuse à tout moment de l’année.
En été, profitez de notre terrasse ensoleillée pouvant accueillir jusqu’à cent invités afin de déguster les spécialités de notre chef dans une atmosphère conviviale.
Notre salle à manger disposée sur deux étages vous offre tous les charmes des grandes maisons d’autrefois.
Grace à son architecture unique, le restaurant St-Vincent dispose de 2 salles pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes pour vos événements d’affaire ou familiaux.
Situé dans le décor enchanteur de la vieille gare ferroviaire de Vallée-Jonction, face à la rivière Chaudière et à la piste cyclable, le restaurant St-Vincent vous offre une expérience culinaire unique dans un milieu majestueux.

HISTOIRE DE LA MAISON

Voisine du Chemin de fer de Québec Central à Beauce-Jonction (aujourd’hui Vallée-Jonction), la maison J.-H.-Amédée Chabot construite en 1885, abrita d’abord le premier magasin général de la paroisse de l’Enfant-Jésus jusqu’en mars 1910, après quoi elle deveint la Compagnie Avard et Nadeau Limité. On y verra aussi le premier bureau de poste. Plus tard, ce service fut remplacé par un salon de barbier, opéré par M. J.-H. Amédée Chabot, ainsi qu’un petit café, géré par son épouse désigné communément par « Café de la Gare ». Les voyageurs du rail y faisaient une halte, pour se rafraîchir ou pour déguster un petit casse-croute jusque dans les années 1950.

Longtemps habitée comme résidence, cette belle demeure reprend du service par différentes activités qui s’ajoutent à celles du nouveau site touristique (boutique d’artisanat, renaissance du « Café de la Gare » avec l’intime café-spectacle « Le Chat Botté », gîte de type coutte et café …)

Petits anecdote: L’histoire raconte même que le ténor Tino Rossi, en attente entre deux trains, alla y prendre un copieux goûter.

Et comme plat principal, Julie Gilbert et Gilo Poulin y lancent le St-Vincent Resto Pub à l’automne 2008. Depuis, cet établissement réputé a connu une cure de restauration avec nouveau concept intérieur, agrandissement de la terrasse avec scène pour spectacles face à la rivière Chaudière et construction d’une nouvelle salle permettant d’accueillir encore plus de clientèle.

François Cliche